lunes

CHARLES AZNAVOUR/QUE C´EST TRISTE VENISE

Que c'est triste Venise
Au temps des amours mortes
Que c'est triste Venise Quand on s'aime plus
On cherche encore des mots Mais l'ennui les emporte
On voudrais bien pleurer Mais on ne le peut plus
Que c'est triste Venise Lorsque les barcarolles
Ne viennent souligner Que des silences creux
Et que le coeur se serre En voyant les gondoles
Abriter le bonheur Des couples amoureux
Que c'est triste Venise Au temps des amours mortes
Que c'est triste Venise Quand on s'aime plus
Les musées, les églises Ouvrent en vain leurs portes
Inutile beauté Devant nos yeux déçus
Que c'est triste Venise Le soir sur la lagune
Quand on cherche une main Que l'on ne vous tend pas
Et que l'on ironise Devant le clair de lune
Pour tenter d'oublier Ce qu'on ne se dit pas
Adieu tout les pigeons Qui nous ont fait escorte
Adieu Pont des Soupirs Adieu rêves perdus
C'est trop triste Venise Au temps des amours mortes
C'est trop triste Venise Quand on ne s'aime plus.